Compte rendu du lancement de la campagne de recrutement des enseignants

Y a-t-il une crise des vocations dans l’enseignement?
C’est sur cette question centrale que se réunissaient aujourd’hui, 10 décembre 2012, le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon et le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso. Réunis à l’université Sorbonne-Nouvelle Paris 3 à l’occasion du lancement de la campagne de recrutement des enseignants, les ministres ont souhaité présenter les points principaux des mesures en faveur de la formation des enseignants ; 

–  43 400 postes ouverts lors des deux sessions de concours organisés pour l’année 2013
–  Ouverture du concours dès le Master 1
–  Création des emplois d’avenir professeur pour permettre aux étudiants boursiers se destinant à passer les concours de financer leurs études à partir de la licence 2. Ils auront la possibilité d’acquérir une professionnalisation grâce à un emploi à temps partiel dans une école ou un établissement scolaire.
–  Rétablissement de la formation des enseignants et création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation dès la rentrée 2013 (ESPE). Ces écoles, conçues et pensées comme les « fers de lance de la refondation pédagogique », formeront les nouveaux enseignants mais aussi les professeurs recrutés sur ces dernières années

Comme l’a ajouté la présidente de l’université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, Geneviève Girard-Gillet, ces mesures ont pour but de « faire rayonner la connaissance et la culture de la maternelle à l’université ».

L’enjeu est de rendre au métier d’enseignant toute son attractivité et de le replacer au cœur du redressement de la nation. Sachant que d’après le sondage CSA pour le Ministère de l’Education Nationale/ Les français et le métier d’enseignant (décembre 2012), 80% des français ont une image positive du métier d’enseignant et 76% seraient fier que leur enfant devienne enseignant.

Ce qui ressort de cette conférence, c’est l’envie d’intégrer le numérique dans la formation des enseignants que ce soit au niveau de la formation initiale mais aussi formation tout au long de la vie pour les professionnels déjà en poste. Reste à voir quelle forme prendra le projet France Université Numérique, projet totalement en accord avec la formation AIGEME.

Stéphanie Noguet (IFD) et Morgane Louis (IEM)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s